mes livres trouvent leurs maisons

lundi, mai 29, 2017

j'avais deux livres à l'exposition «Built» de 23 Sandy Gallery. à ma grande surprise, j'ai appris récemment que mes deux livres étaient vendus. Everyone needs a home est maintenant à l'University of California Berkeley et Floor plan with mementos fait partie de la collection du Bainbridge Island Museum of Art. une magnifique nouvelle, j'avoue.

la moins bonne nouvelle est arrivée peu après. Laura Russell nous apprenait qu'elle vendait sa maison et fermait sa galerie après 10 ans d'existence. artiste elle-même, elle veut mettre du temps sur sa propre pratique artistique pour au moins un an. pour la suite des choses, ça restera à préciser éventuellement.

j'ai reçu plusieurs très bons commentaires et marques d'encouragement depuis que je fais du livre d'artiste. Laura Russell est celle qui m'a donné la tape dans le dos dont j'avais besoin pour me lancer dans ce milieu de manière plus professionnelle. je lui demandais de trouver des maisons à mes livres, ce qu'elle a fait à plusieurs reprises. je travaillais souvent sur ses thèmes d'exposition car ils m'allumaient. c'était toujours des sujets intéressants.

cela veut donc dire pour ma part que je devrai travailler et diffuser autrement. j'ai des idées, mais c'est effectivement une étape pour moi. à suivre...


des dessins comme des données

samedi, mai 27, 2017

google a décidé de faire une banque de données de dessins. «Quick Draw, the Data!» présente les dessins de plus de 15 millions de personnes ce qui totalise des millions et des millions de dessins naïfs, vu la méthode employée.

avec le site Quick, Draw!, vous avez 20 secondes pour dessiner la chose mentionnée. avec votre souris ou avec un crayon si vous utilisez une tablette.

les dessins apparaissent sous vos yeux, c'est vraiment impressionnant. j'adore me perdre là dedans...

à vous d'y participer à votre tour!




les endroits abandonnés, on se demande toujours...

vendredi, mai 26, 2017

les endroits abandonnés nous attirent. on aime voir, savoir, on est curieux.

j'ai acheté dernièrement le livre «abandoned places» du photographe Henk Van Rensbergen. il s'agit d'un petit format présentant un choix personnel de ses photos des dernières années. j'ai beaucoup aimé lire les quelques courtes histoires qui accompagnent ce type d'aventure photos: en pleine nuit ou pas, avec ou sans gardien et chien méchant, bref, ça personnalise beaucoup ce type de prise de vue. beaucoup à voir sur son site.

j'ai aussi trouvé les photos de Bob Thissen qui fait un peu la même chose. beaucoup à voir là aussi.

on se demande toujours pourquoi des lieux, souvent publics, ont été laissés soudainement à l’abandon alors qu’il reste des livres, des documents, des meubles, etc. c’est toujours intrigant.

voir quelques carnets de J.M.W. Turner

mardi, mai 23, 2017

quand je pars en voyage, j'essaie de faire une visite dans un des cabinets de dessin d'un musée. il faut trouver et écrire à ce département du musée, savoir ce que l'on veut voir, prendre rendez-vous et se présenter avec une pièce d'identité quand on vous ouvre la porte.

j'aime beaucoup les carnets de l'artiste, et j'ai eu la chance d'en voir quelques-uns de J.M.W. Turner.

à londres, c'est à la Tate Britain que je suis allée. nous avons pu voir trois carnets sur les quelques 300 qui existent. en fait, ses carnets sont la seule portion de son travail qui m'intéresse vraiment. il y a une telle liberté dans son geste, ça en devient abstrait et très contemporain. il faut voir à quel point les couleurs sont restées vibrantes et les papiers n'ont pas jauni.

ce musée offre beaucoup plus, on peut pratiquement tout voir en ligne maintenant. voici quelques liens
son carnet «Skies», qui a été publié en livre maintenant.
• pour ma part, j'aime particulièrement la période après 1836.

la prochaine fois, j'essaierai de voir des carnets d'artistes plus contemporains.

que des images... qui font réfléchir

samedi, mai 20, 2017
je les partage ici pour les conserver en quelque sorte. elles viennent toutes de l'infolettre de Austin Kleon.

un graphique de son cru que j'adore!


une phrase de l'auteur Amy Krouse Rosenthal (lire le billet ici)


et un manifeste pour les périodes où on se perd un peu...


bon long week-end.

le crayon plomb soluble à l'eau

vendredi, mai 19, 2017

je ne passe pas beaucoup de temps dans les boutiques de matériel d'artiste ici, elles sont trop portées sur l'univers craft. en europe par contre, c'est une autre histoire.

je ne connaissais pas ce crayon plomb soluble à l'eau. c'est mon amie Isabelle Laliberté qui m'en a parlé lors d'une rencontre tout à fait improbable dans l'autobus pour me rendre à l'aéroport. Elle «sketche» beaucoup Isabelle, cette architecte québécoise vivant à Londres que j'ai rencontré lors de mon workshop à Oxford il y a quelques années.

j'en ai donc acheté à londres et je l'ai justement essayé lors d'une session de modèle vivant mercredi soir. bon, après plusieurs semaines d'absence, j'étais rouillée, mais j'ai quand même été très agréablement surprise par le résultat que donne ce crayon plomb soluble à l'eau. j'ai pu expérimenter différentes méthodes.

l'avantage principal de ce matériau est de pouvoir continuer à dessiner même dans l'eau pas encore absorbée par le papier. impressionnant. un incontournable selon moi. j'en ai trouvé chez curry's. il est disponible à prix raisonnable en crayon, craie, grosse craie, etc.

petite découverte, si vous avez une commande à faire chez amazon, je vous suggère cette série de waterpen, des pinceaux à réservoir. six pinceaux pour 12$, c'est une véritable aubaine.

en complément de billet, l'histoire du crayon plomb par une jeune femme qui a une boutique spécialisée à New York.

être calmement créatif

mercredi, mai 17, 2017

de par l'existence de mon blogue depuis plusieurs années, je suis maintenant sur quelques listes de communiqué de presse et je reçois parfois des livres sur la créativité. certains plus intéressants que d'autres.

en voici un pour les gens qui ne veulent pas se casser la tête. «Drawing Calm» est un livre sur la créativité visuelle comme un exercice de plaisir et de méditation. le livre est écrit par Susan Evenson, illustratrice entre autres choses. les exercices suggérés par Susan sont beaux, simples à réaliser et même si vous n'avez pas peur de la page blanche, les thèmes abordés vous sortiront sans doute un peu de votre zone de confort. rien de compliqué, je le répète.

la valeur ajoutée à cet ouvrage est les petits encadrés ici et là de Mary Rockwood Lane, éducatrice, qui explique les bienfaits psychologiques de tel ou tel exercice. trop peu nombreux, et trop courts, ils sont intéressants, car ils ajoutent un volet documenté sur les bienfaits de la créativité.

Pour moi, un livre d'été. lorsqu'on est entre les gros projets et que l'on veut continuer à créer sans se casser la tête, c'est un de ces livres à avoir sous la main. on part en vacances, encore là, une agréable façon de se vider la tête.

vous pouvez en voir plusieurs pages ici.

poésie urbaine, visitez dehors!

lundi, mai 15, 2017

londres • en marchant dans brick lane, nous nous sommes arrêtées pour regarder en détail les murs de ce passage qui semblaient dédié à la poésie très urbaine et aux cris du coeur ambiants.

des paroles qui nous ont fait sourire. là, j'ai beaucoup pensé à mon amie meb, qui aurait adoré. je partage ici quelques photos avec vous.








«Rubber stamping», le livre

samedi, mai 13, 2017

ma grande soeur nous avait déniché de bonnes adresses à londres. tout près du british museum, nous sommes allées chez Blade Rubber Stamp. une boutique assez grande dédiée aux étampes de toutes sortes et à tout ce qui touche les impressions simples à réaliser. nous avons parcouru l'espace le sourire aux lèvres.


c'est là que j'ai découvert le livre «Rubber stamping, Get creative with stamps rollers and other printmaking techniques» de Stephen Fowler. Dès que j'en ai feuilleté quelques pages, mon oeil de graphiste s'est allumé, et ce livre est devenu un incontournable pour moi. l'ouvrage est magnifique, les projets sont aussi très beaux en étant simples et très variés. le livre présente vraiment plusieurs créations en impression manuelle et elles sont toutes hors normes. un délice. je vais m'en inspirer pour mon propre travail, mais aussi pour les projets que je donne à mes étudiants.

Stephen Fowler est spécialisé dans ce genre d'impression. vous pouvez lire une interview ici et voir plusieurs pages de son livre ici.


envoi de mon bulletin ce matin

vendredi, mai 12, 2017

j'ai envoyé ce matin, avec plusieurs jours de retard, mon dernier bulletin créatif. j'espère que vous êtes toujours heureux de la recevoir.
de mon côté, j,ai toujours beaucoup de plaisir à le rédiger. donnez-moi des nouvelles ou abonnez-vous si ce n'est pas déjà fait.





se changer les idées créativement

mercredi, mai 10, 2017

c'est un peu quoi serve les voyages. mais on ne peut pas toujours partir pour découvrir des choses. il faut trouver des moyens de garder nos antennes créatives toujours en alerte.

sur ce billet vous trouverez certaines pistes que je pratique déjà de temps à autres. bien qu'on y parle de trouver des idées pour des logos, vous pouvez facilement faire un lien dans vos besoins créatifs. j'ai bien aimé: observer l'écriture manuscrite des gens qui vous entourent, aller dans une épicerie exotique pour y voir des emballages jamais vus, faire un reportage photo sur un thème de votre choix, visiter des marchés publics ou ventes de garage. bref, une multitude de choses à faire qui font du bien.

par quoi commencer...

lundi, mai 08, 2017

une semaine à londres est une semaine bien remplie. notre oeil est tellement sollicité par la vie en générale, les affiches, les gens, les commerces, les musées, qu'on en revient avec une tête où toutes les images se bousculent.

je vous en présente quelques-unes ce matin choisie un peu au hasard. ci-dessus, dans la boutique de matériel d'artiste L. Cornelissen & Son. on croit rêver!


une visite chez liberty. toute la beauté d'un design coloré réuni à cet endroit. découvert les objets de la collection Ibride.



aussi, un chocolat chaud mémorable près de brick lane.

*les photos sont parfois de ma nièce Daphnée ou de moi.

je reviens de Londres

samedi, mai 06, 2017

eh oui, une belle semaine par temps froid dans les rues de Londres. suivez mes billets en petits morceaux sur ce voyage bientôt.


deux raisons d'aller à New York

mardi, avril 25, 2017

a-t-on vraiment besoin de bonnes raisons pour aller à New York? pas vraiment. mais si vous en cherchez, si vous aimez la mode, la photo, en voici deux.

deux expositions au Metropolitan Museum of Art. d'abord l'exposition du photographe Irving Penn, qui est à mon avis, un des meilleurs photographes depuis toujours. pour avoir suivi sa carrière dans les pages du vogue américain depuis les années 80, j'ai appris à force d'analyse et d'observation de ses images, ce qu'était la beauté du cadrage, de la sobriété et de la lumière. à voir absolument, faites une recherche rapide sur google il y a sûrement plusieurs images que vous connaissez déjà. ses sujets de prédilection étaient les portraits, la mode, les natures mortes, etc. c'est riche. ça doit être un plaisir de parcourir les salles.

pour bientôt, l'exposition de Rei Kawakubo de la maison Comme des Garçons, une designer qui remet en question le vêtement lui-même depuis quelques décennies. sans parler de son influence sur tout le monde de l’art. impressionnant. la modernité et sa façon toute particulière de construire un vêtement est peut-être le fait qu’elle n’a jamais étudié en mode. c’est un rendez-vous avec la créativité pure. magnifique.

je veux faire ça!

samedi, avril 22, 2017

mon rêve, un club du livres d'artiste présenté sous forme de soirée speed dating. quelle belle idée! en fait, il s'agit d'un cours qui a débordé vers des soirées où l'on consulte des livres d'artistes, des zines, et où l'on rencontre aussi les artistes qui les font. ça a beau se passer dans une salle sans ambiance à new york, j'aurais aimé y être.

«Structured in the form of an artists’ book club, ART 411 Seminar in Contemporary Art, co-taught by Simone Osthoff, professor of art, and Henry Pisciotta, arts and architecture librarian, explores the book form as a medium, a metaphor, and also conceptually—as a site which simultaneously holds and produces content through original visual and verbal narrative structures and materials—and thus forges alternative forms of writing, of seeing, and of thinking. As part of the class, Osthoff and Pisciotta organized the event Speed Dating Artists'Books in the West Pattee library recently. During the event, students and guests browsed through more than two hundred artists’ books from the Penn State Patee Library's circulating collection, with participants checking out a number of them for later projects. This book party was followed up a week later by a visit to the artists’ books in the Special Collections Library.»

voir le billet ici accompagné d'un court film. je vais sûrement mettre quelque chose du genre sur pied... quand j'aurai un peu de temps. ça vous intéresse?

c'est aussi les journées du livre ce week-end. toutes les activités ici.

deux choses à faire jeudi soir

mercredi, avril 19, 2017

si ça vous tente d'en savoir plus sur Arprim, centre d'essai en art imprimé, il y aura une assemblée/ 5 à 7 jeudi soir où vous pourrez en savoir plus sur les activités de ce regroupement d'artistes. ouvert à tous, Céline Huyghebaert et moi-même partagerons brièvement notre expérience quant à l'organisation d'une expo-vente dans le Magasin. pour en savoir plus, voir la page de l'événement ici. Faire partie de ce groupe m’a permis de rencontrer des gens du milieu de l’art, des artistes et de participer à des projets communs. que du positif.

l'autre activité où je ne serai pas, mais j'irai faire un tour éventuellement est l’exposition «375e de Montréal : regard sur le livre, regard sur la ville». le livre d’artiste étant rarement exposé au québec, ça sera sûrement très intéressant sans parler des reliures magnifiques qui feront aussi parti de l’événement.

«L’exposition sera ainsi l’occasion de découvrir des œuvres exclusives, crées pour l’évènement, réalisées par les meilleurs artistes et artisans du livre d’ici et d’ailleurs.»

de plus, je vais découvrir le Musée des maîtres et artisans du Québec. (merci danielle)

faire des découvertes par quelques graphiques

lundi, avril 17, 2017

tous les pays sont reconnus pour quelque chose. à lire et parcourir ce tableau infographique vous éclairant sur quelques surprises, des bonnes et de mauvaises. malgré tout, tout cela reste très intéressant.

par exemple, la norvège est reconnue comme un pays grand amateur de pizzas, l'italie pour ses kiwis, le canada pour sa liberté et la chine pour ses journalistes en prison. allez jeter un oeil!

restons dans les graphiques explicatifs, je vous propose celui-ci sur le processus créatif. j'aime particulièrement ce dernier car il fournit quelques pistes de solutions pour chacune des étapes. à conserver.

long congé de pâques...

samedi, avril 15, 2017

j'en profite! j'espère que vous aussi. pour une petite touche de couleur, je vous propose mon coin-coin de l'été offert sur mon site boutique et disponible ici. il est question de fleurs...

atteindre ses objectifs?

mercredi, avril 12, 2017

on fait des listes, et des listes. on inscrit nos objectifs et on n'y arrive pas... j'ai essayé diverses façons à travers les années. un ou deux conseils, d'abord faire des listes réalistes et découper les tâches en petites plages de temps.

sur ce billet, vous trouverez des idées, des méthodes, des applications qui vous aideront à atteindre ce que vous voulez. ça peut servir pour des objectifs à long ou à très court terme. j'ai essayé la technique Kaban, qui a bien fonctionné pour moi. voir avancer mes petits post-its à travers les colonnes est encourageant. mais on propose vraiment plusieurs choses. à lire si vous en avez besoin d'un outil d'organisation ou de motivation.

* un petit extra, mon gabarit d'agenda gratuit disponible ici.

mon tout dernier livre

lundi, avril 10, 2017

«Want to be heard» est mon tout dernier livre sur la manifestation du 22 janvier dernier. je vous en ai parlé souvent, je vous ai aussi présenté les nombreuses maquettes. le projet a changé de forme, s'est coloré au cours de son développement. j'aime bien le résultat. pour les détails et voir plus de photos, visitez mon site.


idées pour un samedi

samedi, avril 08, 2017

vous connaissez les histoires de cuisson sur le radiateur d'une voiture ou de poisson dans le lave-vaisselle? j'ai pensé à ça quand je suis tombée sur ce billet de clubsandwich. Iftach Gazit, étudiant à l'académie des Arts et du Design de Tel-Aviv, a créé ce sac en tyvek que vous pouvez mettre dans la laveuse pour cuire votre repas en même temps que faire votre lavage. pourquoi pas, si cela fonctionne.

«… plutôt que d'investir dans une machine à cuisson sous vide, l'étudiant a préféré simplifier la donne en utilisant sa machine à laver pour cuire son dîner.»
en tous les cas, une mention, le design des sacs est bien joli. belle idée!

toujours dans l’alimentaire, en quelque sorte, parlons décoration d'oeufs pour la fête de pâques qui arrive bientôt. je remarque que les idées sont de plus en plus jolies et les matériaux pour la décoration sont de plus en plus variés. par ici les mini pompons ou les paillettes ou les motifs plus graphiques. sur ce billet de good housekeeping présente 77 idées, certaines plus faciles que d'autres. inspirations qui font sourire.

agenda papier ou électronique?

jeudi, avril 06, 2017

plusieurs personnes autour de mois utilisent des agendas électroniques. pourtant on dit que les ventes d'agendas papier sont à la hausse. dans cet article de Michael Grothaus, un journaliste a fait le test. il a réalisé qu'avec l'agenda papier, il se souvenait des choses à faire plus facilement, ce qui est normal, car quand on veut mémoriser quelque chose, une excellente façon est de l'écrire. cela inscrit l'information aussi dans votre cerveau. il explique aussi qu'il y a plus de détails dans ses notes que s'il écrit sur le clavier numérique de son téléphone.

ces agendas deviennent aussi des journaux, on n'y inscrit pas seulement les rendez-vous, mais aussi les moments importants. un autre aspect que le journaliste a apprécié est de pouvoir revenir sur le passé, parcourir les pages des dernières semaines et se souvenir de tout le travail accompli. ce qui une bonne chose.

quelques bémols, il l'oubliait quelques fois, alors que partir vec son cellulaire est un automatisme. pour noter des choses, il faut s'installer quelque part alors qu'avec le téléphone, les gens font ça en marchant.

intéressant. moi, sans surprise, je ne suis que papier...

vous aimeriez organiser une exposition?

lundi, avril 03, 2017

«le magasin» est un petit espace à l'entrée du centre d'essai en art imprimé Arprim. un espace qui a bien du potentiel. j'y ai organisé l'exposition «L’officielle rentrée imprimée des élèves de Ste-Arprim de Belgo» en septembre dernier et j'ai adoré l'expérience.

il y a appel de dossier pour la programmation 2017-2018. si ce genre de projet vous intéresse, vous avez jusqu'au 30 avril pour envoyer votre dossier.

j'ai maintenant une autre proposition pour l'an prochain. une surprise. je vous en parle si mon dossier est retenu.

tous les renseignements ici.




ah, expo 67!

dimanche, avril 02, 2017

je n'avais que 8 ans, je restais loin et pourtant j'ai quelques souvenirs... des vêtements très colorés de ma mère entre autres. tout à fait dans le ton de cette période.

on va en entendre parler beaucoup cette année. je suis allée voir l'exposition Mode Expo 67 consacrée à la mode de montréal, aux uniformes des hôtesses de Terre des hommes, de plusieurs pavillons, des histoires de designers, de la longueur des robes (ah l'angleterre) et toutes sortes d'anecdotes souriantes.

si le sujet vous intéresse, ça vaut tout à fait le détour. vous ne connaissez pas cette magnifique période de l'histoire de Montréal et du Québec? voici une très agréable façon d'y faire des découvertes. ce mouvement revient à la mode, mais là, vous allez voir les vraies créations d'origines. ce n'est pas rien.

c'est au musée mccord.

comment nous aider à retrouver le focus

vendredi, mars 31, 2017

je suis allée à la conférence de creative morning vendredi dernier. c'était la vice-présidente de Cossette, Chris Bergeron qui nous entretenait de la difficulté, des passages obligés du changement de sexe, lui qui est maintenant devenu une elle. une conférence touchante, drôle et très intéressante de par l'angle que Chris a sur la société, le monde de la pub, etc.

j'ai vraiment beaucoup aimé. je suis arrivée un peu tard et je me suis faufilée juste avant la conférence au deuxième étage. de là où j'étais, je ne la voyais pas, mais je l'entendais très bien.

je vais rarement dans ce genre d'événement, mais ce qui me laisse sans voix à chaque fois, c'est l'incapacité des gens présents à être... présent. ça ne faisait pas 4 minutes que la conférence était commencée que déjà autour de moi on faisait défiler son écran de cellulaire au cas où ça serait plus intéressant ailleurs. misère...

il faut s'inscrire pour aller à cette conférence, il y seulement quelques centaines de billets disponibles, ça se remplit à la vitesse de l'éclair. j'ai eu la chance d'avoir une place par un tirage au sort.

pourquoi sommes-nous maintenant incapables de nous concentrer plus de 5 minutes? j'en fais partie parfois, bien que je travaille là-dessus. et je fais travailler mes étudiants là-dessus aussi.

tout ça pour vous dire qu'il y a des petits exercices qui pourraient vous aider à maintenir une concentration un peu plus longue. lire le billet de Rob Walker qui vous propose 20 pistes ou jeux qui peuvent tous nous aider à porter attention un peu plus longtemps à ce qui se passe autour de nous. vraiment intéressant.

l'histoire du rose millenium

mardi, mars 28, 2017

on voit beaucoup de rose depuis quelques années, couleur destinée surtout aux jeunes. son histoire est racontée dans cet article du new york magazine. cela m'a bien fait sourire.

sortie depuis 2012, cette couleur a évolué vers plusieurs teintes depuis l'été dernier, ça va du rose au beige rosé, à saumon ou rose grisé. même si cette couleur n'apparait pas nécessairement dans les tendances, elle est bien présente et c'est celle qui vend. selon les commentaires dans l'article, un item offert en rose se vend très rapidement alors qu'un vert émeraude reste sur les tablettes. de plus, cette couleur a été adoptée par la communauté transgenre et les hommes.

«Millennial Pink’s desaturated shade is a subtle wink back to those lesser aesthetic times, paired with a sincere confidence that we’re doing it better now. It’s cheeky, sincere, and nostalgic all at once»

vous y trouverez aussi l'historique artistique de cette couleur et à la toute fin, d'autres couleurs tendance.

un résidence artistique en botanique

dimanche, mars 26, 2017

je me cherchais une résidence d'artiste à faire l'été prochain. je ne savais pas trop vers quoi me diriger. j'ai suivi la page facebook de ResArtis. j'en ai vu passer plusieurs. puis en janvier, j'ai vu celle-ci dans la région de gatineau. il s'agit de ayatana qui organise des résidences où se rencontre les sciences et les arts. Une idée que j'aimais beaucoup.

en allant voir plus loin, j'ai découvert qu'ils offraient plusieurs thèmes et j'ai choisi «germinate». j'ai envoyé mon dossier et j'ai su cette semaine que j'étais acceptée. une belle nouvelle! une aventure pour moi, car cette expérience d'une semaine va nettement me sortir de ma zone de confort et me permettra de rencontrer d'autres artistes et scientifiques qui évoluent dans d'autres sphères. un peu stressant, mais dans le bon sens.

je suis donc en ce moment dans le processus de demande de bourse. histoire à suivre.

un vendredi dessin

vendredi, mars 24, 2017

j'aime le dessin. maintenant que je connais la difficulté de faire du modèle vivant assez souvent, je trouve fascinant les gens qui sont capables d'utiliser de multiples couleurs pour le faire.

il faut voir les dessins de Lui Ferreyra. une inspiration. il réussit à bien délimiter toutes les portions, les ombres et les lumières d'une main ou d'un visage par des couleurs vibrantes et hors normes. c'est absolument magnifique. j'adore ses dessins sur du papier kraft. il me semble que les couleurs sont encore plus belles.

aussi, voir les pages de carnet de Eugenia Clara. elle dessine sur ces pages des phrases encourageantes qui font sourirent sur la vie et en fait des compositions typographiques manuellement. elle travaille à l'aide de différents crayons.

ça doit remonter le moral de faire ça souvent.

pimento press est maintenant sur facebook


vous connaissez sans doute Pimento Press maintenant, ma petite compagnie de ressources graphiques et d'impression sur demande, idéal pour des cadeaux personnalisés.

cette identité est dédiée au marché international, j'ai donc fait le site en anglais. j'y ajoute des choses assez souvent, des gabarits de cartes d'affaires, du matériel graphique (creative market), des designs sur des items variés (red bubble), etc. alors si vous voulez me suivre dans cette aventure, ma page est ici.

l'urbain en miniature

mercredi, mars 22, 2017

Joshua Smith est un artiste du sud de l'Australie. Il construit de petits environnements urbains un peu défraichis.

le choix des buildings à construire est déjà particulier. en observant les détails qui en donnent toute la véracité, on est agréablement étonné de la précision de l'artiste. plusieurs éléments qu'on ne remarque pas vraiment habituellement y sont. particulier et intéressant. c'est, en quelque sorte, vouloir faire des maisons de poupée qui seraient dans des quartiers un peu glauques de la ville.

un article en français disponible ici pour en savoir un peu plus.

la créativité «sur commande»

dimanche, mars 19, 2017

voilà quelque chose qui est particulier à certaines professions, trouver des idées, maintenant.
facile à dire. ce n'est pas parce qu'on aime la créativité que cela nous arrive à tous moments sans effort.

j'ai découvert le livre «the accidental creative, how to be brillant at a moment's notice» que j'ai emprunté à la bibliothèque. j'en fais la lecture avec un carnet tout juste à côté pour prendre des notes, car il y a trop de choses bien expliquées que je ne veux pas oublier.

je commence à peine la partie 2. si c'est comme la première partie, ça sera sûrement très éclairant.

auteur prolifique, Todd Henry décortique la créativité en milieu de travail. ce que j'aime particulièrement est son approche en synthèse. il nous explique un principe et nous fournit une façon simple de le retenir.

ça donne des choses comme:
être prolifique + être brillant + en santé = produire de l'excellent travail sur une base régulière et fiable
être brillant + en santé – être prolifique = pas fiable
être prolifique + être brillant – en santé = burnout
être prolifique + en santé – être brillant = congédié

il n'existe malheureusement pas en français. si ça vous intéresse, il y a cette conférence Ted (17 min).

erreur 404 sur ce blogue?

vendredi, mars 17, 2017

j'ai un drôle de billet ce matin. j'ai reçu dernièrement un message de google qui me disait que mon blogue avait un nombre élevé d'erreurs 404 (comme quoi la page n'existe pas...). est-ce vrai? car les liens défectueux mentionnés ne me disent rien...

ça semble toucher seulement des pages d'archives de 2011 et encore... merci de votre aide!si vous rencontrez un autre genre de problème sur mon blogue, svp, n’hésitez pas à m’en faire part.

d'étranges portraits

jeudi, mars 16, 2017

l'image ci-dessus vous a probablement étonné. moi oui en tous les cas. voici une série de portraits «culinaires».

il s'agit d'une association:
«Robbie Postma, the agency’s chef (yes, they have a chef), and Robert Harrison, a visual designer who loves photography, just completed a project called MENU, in which they sourced ingredients for a meal. And then they served the food in one of the most creative ways they could imagine—on Postma’s face.»

dans le reportage vous verrez une série de photos ainsi que les ingrédients utilisés. une série pour le plaisir du processus de créer, produit d'une année de recherche et de travail. fascinant. quand on dit que la créativité est partout... eh oui!

création de zines

mercredi, mars 15, 2017

j'ai écoulé plusieurs titres en édition limitée dans les dernières années. pour certains, j'ai décidé d'arrêter la production. pour les autres, ils sont toujours disponibles ici.

je suis dans le développement d'idées en ce moment, car j'aime faire ce genre de livres. j'ai quelques sujets en tête que j'explore pour l'instant. j'ai utilisé pinterest pour me faire ma propre petite librairie. vous pouvez voir mon tableau dédié à ce sujet ici. j'ai trouvé des petites merveilles, des façons de faire très originales, pas toujours des zines, mais des concepts qui pourraient se coller à la production d'un livre à petit tirage.
à suivre...

deux artistes, style papier découpé

samedi, mars 11, 2017

je cherche partout. j'ai découvert ces deux projets sur le site behance.

il faut voir les collages «à la matisse» de Zenji Funabashi (japon). des mises en page et des images coupées aux ciseaux. j'adore le choix des couleurs, la force et la simplicité des formes. plusieurs beaux projets à voir, que ce soit sur du papier ou dans l'acier.

aussi, de montréal, Pascale Sévigny-Vallières. je vous envoie vers une recherche de personnages, surtout destinée à une clientèle enfantine. c'est souriant, coloré et aussi coupé aux ciseaux. c'est le large éventail de sa galerie qui m’a plu. j'ai aussi beaucoup aimé le projet «a kind of answer», d'un tout autre genre.




Présenté par Blogger.
haut de la page